Bienvenue à vous. Maintenant la parole est à vous. Communiquez ce forum autour de vous !

L'inertie de l'Europe devant les crimes contre l'humanité est inacceptable.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ce que nous pouvons initier :

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marina



Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Ce que nous pouvons initier :   Mer 24 Mai 2006, 08:22

What a Face


Le 23 février 1944, Staline déportait le peuple Tchétchène...
En 1999, Vladimir Poutine déclarait qu’il fallait « butter les Tchétchènes jusque dans les chiottes » ...




TCHÉTCHÉNIE
Du « déporté » au « terroriste », images déformées d’un peuple en résistance

A quelques heures d’avion de Paris, la Tchétchénie semble pourtant bien lointaine pour une grande partie de l’opinion française. Seul lui parvient l’écho médiatique des affrontements de l’armée russe et de la résistance tchétchène et ceux des tragiques prises d’otages. Aussi notre perception du conflit qui oppose depuis une décennie, la Russie et la République tchétchène confine-t-elle bien souvent à la caricature.


--------------------------------------------------------------------------------
Vernissage
Mercredi 1er mars 2006 - 18h30 - Cosmopolis

Conférence - débat : « Tchétchénie, une affaire intérieure ? »
Vendredi 3 mars 2006 - 20h30 - Cosmopolis
Comment comprendre le long conflit qui oppose la Russie au petit territoire tchétchène ? Pourquoi aucune solution politique n’a-t-elle encore pu être trouvée ? Quel est le poids des particularités régionales (le « chaudron caucasien ») par rapport aux enjeux géostratégiques ? Autant de questions auxquelles répondra Amandine REGAMEY, spécialiste de la Russie et co auteur d’un ouvrage de référence paru aux éditions Autrement, en 2005, « Tchétchénie, une affaire intérieure ? »


Rassemblement : « Tchétchénie, brisons le silence complice ! »
Samedi 4 mars 2006 - 13h à 18h30 - Place du Commerce

Amnesty International, La Ligue des Droits de L’Homme, Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture et la communauté Tchétchènes réfugiée à Nantes, appellent à un rassemblement pour briser le silence complice de la Communauté Internationale face au massacre du peuple Tchétchène.
Au programme : stands associatifs, concert, lectures de textes, cafés-citoyens, dégustation de pâtisseries Tchétchènes.

Soirée culturelle et festive
Samedi 4 mars 2006 - à partir de 20h30 - Cosmopolis
Soirée organisée par la communauté Tchétchène réfugiée de Nantes.
Au programme : Repas, concert, danses.
(Entrée payante : participation libre)

Théâtre : « chaos Debout »
Dimanche 5 mars 2006 - 14h - Cosmopolis
Le théâtre de l’Arrière Cour présente : « Chaos debout », une pièce de Véronique OLMI
Dans un vieil appartement communautaire de Moscou, pendant la guerre de Tchétchénie, une Kommunalka porte une histoire tissée de secrets, de trahisons, de résistances individuelles et d’amour absolu. Les personnages de la pièce confrontent sous nos yeux leurs parcours : Babouchka, ancienne déportée, Iouri qui revient de Tchétchénie, Katia, sa femme, Gricha, jeune voyou qui sera envoyé sur le front Tchétchène lors de son service militaire. En énumérant les personnages, le contenu de la pièce semble se dévoiler : une histoire d’amour sur fond de guerre. Une guerre que nous ne verrons pas, qu’aucun témoin direct ne nous racontera vraiment, une guerre cachée, fantasmée, mais omniprésente.

Goûter-concert
Dimanche 5 mars 2006 - 16h15 - Cosmopolis
Dégustation de pâtisseries Tchétchènes.
Chants et musiques de Tchétchénie avec Hussein Betelguerriev.
Contes tchétchènes, par Elodie Retière, comédienne et Philippe Sizaire, conteur.

Projection - débat : « Tchétchénie, la vidéo qui accuse »
Dimanche 5 mars 2006 - 20h30 - Cosmopolis
Komsomolskoe : Documentaire de Mylène Sauloy, à partir de films amateurs tournés par des soldats russes. Enquête sur la destruction de Komsomolskoe, village tchétchène entièrement rasé en mars 2000. Des images d’une rare violence, des preuves accablantes sur les méthodes de l’armée russe en Tchétchénie.
Le film sera suivi d’une rencontre avec Mylène Sauloy.

Projection - débat : « La prise du pouvoir de Vladimir Poutine »
Lundi 6 mars 2006 - 18h - Cosmopolis
« La prise du pouvoir de Vladimir Poutine », un documentaire réalisé par Tania Rakhmanova.
Comment, au tournant du millénaire, un obscur fonctionnaire de l’ex-KGB devint le président autocratique de l’ancienne superpuissance soviétique. Avec des témoignages de premier plan, le condensé terrifiant de dix-huit mois décisifs.
Le documentaire sera suivi d’un débat avec Gaëlle Lastenet, possédant une maîtrise d’histoire sur la Tchétchénie. Nous tenterons ainsi de répondre aux questions suivantes : Comment le conflit armé qui se déroule actuellement dans la République de Tchétchénie est-il couvert par les médias et les hommes politiques Occidentaux et par les médias russes ? Comment Vladimir Poutine est-il perçue par la Communauté Internationale ? De quelle manière cette guerre peut-elle évoluer aux vues de la nouvelle donne mondiale ? Quelles sont les conséquences sur les sociétés tchétchènes et russes ? Quelles furent les réactions de la Communauté Internationale face à la politique de Vladimir Poutine et aux différentes actions de séparatistes tchétchènes ?

Conférence-débat : « Tchétchénie : quelles solidarités ? »
Mardi 7 mars 2006 - 20h30 - Cosmopolis
En France et partout en Europe, militants d’ONG et de comités Tchétchénie se mobilisent afin que cesse les exactions et que les droits humains soient enfin respectés. Quel est l’état de la mobilisation ? Quelles actions ont été menées, pour quels succès ? Comment mobiliser encore plus l’opinion publique et les médias ? Que faire pour que des décisions politiques soient enfin prises ? Enfin, quelles sont les perspectives de solutions envisageables dans l’état actuel du conflit ? Avec la présence de Danielle Arthur, membre de la commission Russie -Tchétchénie de la section française d’Amnesy International, Yvan Tellier, responsable du comité Tchétchénie de Rennes, Eric Aragon, du Convoi Syndical pour la Tchétchénie et Martin Rosselot, membre du comité Tchétchénie de Paris et actuellement en première année de thèse sur « les plans de règlements du conflit russo -tchétchène et le droit international. »

Projection - débat : « Il était une fois la Tchétchénie »
Mercredi 8 mars 2006 - 18H - Cosmopolis
« Il était une fois la Tchétchénie » est un documentaire de Nino Kirtadze.
Les récits de cinq occidentaux qui ont couvert les deux guerres en Tchétchénie entre 1994 et 2000 : des témoignages importants qui permettent de saisir toute l’absurdité et la cruauté d’un conflit dont les premières victimes sont des civils.
Le documentaire sera suivi d’une discussion avec Florent Marcie, photographe et réalisateur du film « Les fils d’Ichtkérie », tourné en 1996 lors du premier conflit en Tchétchénie, et Sylvie Françoise, photographe, présente à Grozny en 2002. Ils nous parleront de leur travail sur le terrain, des difficultés d’accès au territoire tchétchène, de leurs motivations et engagements.

Projection - débat : « Coca, la Colombe Tchétchène »
Mercredi 8 mars 2006 - 20h30 - Cosmopolis
Projection du film « Coca, la colombe Tchétchène » réalisé par Eric Berkraut.
Son prénom est « Coca », qui signifie « colombe » en tchétchène. Elle a fondé l’association « Echo de la Guerre », groupe de femmes activistes tchétchènes qui travaille en collaboration avec des femmes russes. Elle rassemble des photos, des vidéos, des témoignages mais aussi des listes avec les noms des victimes et des disparus pour les expédier, sous le manteau, vers l’Europe occidentale : peut-être qu’un jour, si un tribunal se constituait, ces documents pourraient servir de preuves ? Le film donne aussi la parole au représentant spécial du Conseil de l’Europe, au ministre de la justice de la fédération de Russie, au représentant du secrétaire général des Nations - Unies, à des Russes et à des Tchétchènes engagés pour la démocratie.
Le film sera suivi d’une rencontre - débat avec Aurélia Chaudagne, membre de l’association Etudes sans Frontières et du témoignage d’un(e) étudiant(e) Tchétchène.

Conférence - débat : « Urgence humanitaire et Droit d’asile »
Jeudi 9 mars 2006 - 20h30 - Cosmopolis
On estime à plusieurs dizaine de milliers, le nombre des victimes civiles des deux guerres de Tchétchénie. Un chiffre qu’il va falloir revoir à la hausse car malgré la « normalisation » annoncée haut et fort par le gouvernement de Vladimir Poutine, les exactions de l’armée russe à l’encontre de la population - essentiellement des hommes sous couvert de chasse aux « terroristes » - continuent. Aussi, de nombreuses personnes sont obliger de fuir leur territoire pour se réfugier. On estime aujourd’hui à 80 000 le nombre de réfugiés Tchétchènes dans toute l’Europe. Dés lors, comment expliquer le peu d’empressement des instances internationales à condamner la Russie et à agir pour que cessent les violations avérées aux droits de l’Homme ?
Avec la présence d’Anne Le Tallec, avocate et chargée de mission pour la fédération internationale de l’Action Chrétienne pour l’Abolition de la Torture ( FIACAT) et Joseph Dato, délégué aux missions internationales de Médecins du Monde.

Conférence - débat : « Organisation des mères de soldats Russes de St Petersbourg »
Vendredi 10 mars 2006 - 20h30 - Faculté des lettres et sciences humaines
Le comité des mères de soldats russes agit depuis 1989 en faveur de la paix et des droits des appelés russes. Depuis novembre 2003, l’Organisation des Mères de Soldats de St Pétersbourg apporte de l’aide aux réfugiés russes et tchétchènes vivant au Centre de Placement Temporaire « Serebrianiki » situé dans la région de Tver près de la ville de Vichni Valatchok. Par deux fois les Mères de Soldats ont collecté de la nourriture et des vêtements à St Pétersbourg et ont organisé un convoi humanitaire pour Serebrianiki. Ce ne fut pas seulement une aide matérielle, mais aus si un acte symbolique important : les mères de soldats russes apportaient de l’aide aux réfugiés de Tchétchénie. Lioubov Esheleva, membre active de l’organisation, sera exceptionnellement parmis nous pour nous parler du travail de l’organisation et des difficultés que les membres rencontrent dans leur combat au quotidien.


--------------------------------------------------------------------------------
Education aux droits Humains
Du lundi 6 au jeudi 9 mars 2006 - Cosmopolis
Les membres d’Amnesty International accueilleront des classes de collège et de lycées afin de les sensibiliser aux questions des Droits de l’Homme ainsi qu’au conflit qui ravage la Tchétchénie depuis 1994.
--------------------------------------------------------------------------------

Expositions
Du mercredi 1er mars au vendredi 10 mars - Cosmopolis

Tchétchénie. Sur [exposé]. Une vie dans l’ombre. Photographies de Maryvonne Arnaud. En 2004 et en 2005 avec l’aide logistique de Médecins du Monde, Maryvonne Arnaud se rend en Tchétchénie pour juger de la situation par elle-même. Elle trouve un pays ravagé. De Grozny, la capitale, bombardée par l’armée russe durant des mois, de 1999 à 2000, il ne reste que des ruines. Là, pourtant, au milieu des gravats et des bâtiments éventrés, vivent, dans une précarité absolue, des hommes, des femmes, des enfants. Dans les photographies que prend alors Maryvonne Arnaud, le contraste entre ce paysage de fin du monde et l’énergie et la dignité qui émanent de la population qui survit, est saisissant.
Photographies de groupes, cernés par les ruines, et portraits plus intimistes pris à l’intérieur des abris de fortune que les habitants se sont aménagés composent l’exposition. Elles témoignent de l’enfermement et de la vie en suspend de tout un peuple. Une vie dans l’ombre, une résistance...

Tchétchénie. Des yeux pour voir. Photographies de Sylvie Françoise
Sylvie Françoise, photographe indépendante, pige à « Libération », au « Nouvel Obs’ », entre autre, et accompagne des missions humanitaires afin de se rendre à l’étranger. En 2002, elle était à Grozny avec le Secours Populaire. A Grozny, les soldats russes ne vous autorisent pas à témoigner de la réalité. _ Mais Sylvie Françoise a du culot et du courage. Sans jouer les héroïnes, mais par un réel souci du témoignage, elle montre une vision toujours humaniste d’un monde désolé. Venez écouter le terrible mais dignesilence de Grozny...

Ingouchie : le drame Tchétchène.
Une exposition du Haut commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés.
Lorsque le conflit a éclaté entre troupes gouvernementales et forces rebelles en Tchétchénie, en 1999, plus de 200 000 personnes ont fui, la plupart vers l’Ingouchie voisine. En décembre 2003, quelque 62 000 déplacés internes de Tchétchénie s’entassaient encore dans des installations temporaires ou des logements privés. Une exposition du Haut Commissariat des Nations Unies aux réfugiés nous montre les conséquences dramatiques d’un conflit dont les principales victimes sont les civils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ce que nous pouvons initier :
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des objets que nous pouvons construire nous même. . .
» Nourriture que nous pouvons transporter dans notre valise
» Les divers bois que nous pouvons mettre dans nos bacs.
» nous pouvons etres fiers!!
» Ne pas gaspiller le papier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à vous. Maintenant la parole est à vous. Communiquez ce forum autour de vous ! :: Actions à mener :: Actions à mener-
Sauter vers: