Bienvenue à vous. Maintenant la parole est à vous. Communiquez ce forum autour de vous !

L'inertie de l'Europe devant les crimes contre l'humanité est inacceptable.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ingouchie , l'autre guerre du Caucase

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
vinka



Nombre de messages : 107
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Ingouchie , l'autre guerre du Caucase   Dim 07 Oct 2007, 02:03

Si la guerre en Tchétchénie et son corollaire de massacres ont attiré l’attention des médias, une situation tout aussi dramatique prévaut en Ingouchie. Et les faits sont terribles…


Comme d’habitude en cette période de ramadan, la famille Galaev – la mère, ses quatre fils et une belle-soeur – s’était réveillée avant l’aube, le 27 septembre, dans leur maison du village de Sagopchi, pour prier et se restaurer. Puis, ils s’étaient recouchés. À 6 heures, des hommes armés, masqués et vêtus de tenues de camouflage ont fait irruption, ouvrant le feu sur Saïd Magomed, 22 ans, et sur Rouslan, 20 ans.

Les hommes masqués « n’ont rien dit, ils ont tiré, c’est tout », rapporte Fassi, la mère. Puis « ils ont voulu jeter des grenades à l’intérieur de la maison. Nous les avons suppliés de nous laisser sortir. Ils ont dit à mes deux autres fils, Taguir (26 ans) et Saïd Akhmet (11 ans), de transporter les morts dans la cour. Ils ont lancé une grenade dans chaque pièce. Après, ils ont contraint le petit à rester posté des heures près des corps de ses frères. Nous, ils nous ont emmenés », poursuit Fassi, assise dans la pièce aux murs criblés d’impacts.


Le droit de vie et de mort

Officiellement, les deux frères sont décrits comme des « membres actifs » de la rébellion. S’ils ont été tués, c’est parce qu’ils ont résisté, les armes à la main. Mais aucune arme n’a été trouvée, si ce n’est celles placées après coup par les soldats auprès des deux cadavres dans la cour.

Région voisine de la Tchétchénie, dans le sud de la Russie, l’Ingouchie (500 000 habitants) est en proie à une rébellion islamiste, conséquence de la guerre tchétchène, et, depuis l’arrivée au pouvoir du général du FSB Mourat Ziazikov en 2002, à une répression brutale.

Les hommes qui ont agi au domicile de la famille Galaev sont des membres des unités mobiles du MVD (ministère de l’Intérieur) et du FSB (services de sécurité), soit 3 000 hommes envoyés mi-août en Ingouchie. Ces hommes du MVD et du FSB ont droit de vie et de mort sur la population. À Sagopchi, ils sont intervenus sans que la police du village ou les autorités en aient été informées. Ils sont au-dessus des lois, n’ont pas besoin de mandat d’arrêt, ne prouvent jamais leurs accusations. Ils agissent d’après des listes fournies par la police et le FSB ingouches.


Une balle dans la tête

« Ces listes comportent les noms de supposés extrémistes, de wahhabites (adeptes d’un courant rigoriste de l’islam) et de « sympathisants ». Elles sont constituées n’importe comment. Il suffit de ne pas assister au prêche du vendredi pour y figurer », explique un militant de l’association Memorial à Nazran. Très pratiquants, les frères Galaev étaient probablement sur la liste.

Apti Dalakov, 21 ans, n’était, lui, ni boevik, ni wahhabite. Il était l’ami du fils de l’institutrice russe Vera Dragantchouk. Dans la nuit du 30 au 31 août, des inconnus ont pénétré chez Vera, ont tué son mari et ses deux fils, avec un pistolet muni d’un silencieux. Trois jours plus tard, Apti et trois de ses copains sont interpellés par des hommes du FSB en civil devant un café Internet de Karaboulak. Apti se dégage et s’enfuit. Un des hommes lui tire alors dessus.

Blessé, le jeune homme court vers la grand-rue. Une voiture, envoyée à sa poursuite, tente de l’écraser, le blesse au genou. Apti s’écroule un peu plus loin. L’un des poursuivants survient, se penche vers lui et lui tire une balle dans la tête. Puis, il place un objet près du corps. La scène a eu lieu en pleine rue devant des dizaines de passants. Khidriss était là. Il n’a pas bien vu l’objet mais tout s’est éclairci quand le parquet a expliqué qu’Apti était mort une grenade à la main.


Ces mères ingouches manifestaient pour demander le retour de leurs fils.

@le 07/10/2007 Le Monde- Marie JÉGO-
(Distribué par The New York Times Syndicate)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vinka



Nombre de messages : 107
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Ingouchie , l'autre guerre du Caucase   Mer 10 Oct 2007, 14:56

10.10.2007
"Il n' y a pas de nouvelle guerre caucasienne"
Alors que les différents territoires sous contrôle russe connaissent une augmentation significative des flambées de violences, Le commandant en chef des Troupes russes de l'Intérieur Nikolaï Rogojkine exclut la possibilité d'une nouvelle guerre caucasienne, et ce, quelle que soit l'évolution de la situation en Ingouchie.

Bien que les observateurs internationaux s'accordent à attribuer une évolution proche de celle de la Tchétchénie à la petite république d'Ingouchie, les officiels du ministère de l'intérieur, en charge du brûlant dossier ingouche affirment que la situation est sous contrôle : "Quelle que soit l'évolution de la situation en Ingouchie, aucune nouvelle guerre caucasienne n'a de chance d'éclater", a annoncé Rogojkine mercredi aux journalistes après la signature d'un protocole de coopération avec des représentants du ministère biélorusse de l'Intérieur.

Alors qu'un sentiment de révolte couve au sein de la petite république à cause des séries d'enlèvements conduites par les forces de sécurité russes, occasionnant plusieurs manifestations, le Kremlin oppose à la réalité du terrain l'inflexibilité e son discours qui se veut rassurant sur la situation et à la fois autoritaire.


C'est drôle lors de la conférence du 4 octobre à l'EHESS Grigory Shvedov (Grigory Shvedov, rédacteur en chef du site Internet spécialisé sur les droits de l’homme dans le Caucase, Caucasian Knot http://eng.kavkaz.memo.ru/ site en anglais , a affirmer qu'une nouvelle guerre commençait , qui croire Question , desfois je suis perdue scratch study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ingouchie , l'autre guerre du Caucase
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wicca et autre paganisme...
» Transférer des poissons d'un aqua dans un autre.
» Cochon d'inde qui mange les poils de l'autre ... ?
» soucis avec un autre chien
» La guerre des voisins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à vous. Maintenant la parole est à vous. Communiquez ce forum autour de vous ! :: Votre avis sur l'actualité :: Votre avis sur l'actualité-
Sauter vers: